Cahier Lysias - Le droit des drones

Lysias
16/01/2017

Le droit ne peut se satisfaire d’un automate irresponsable. Le drone pourvu de facultés de repérer, mémoriser et intervenir, automate d’acier aux organes technologiques, répond heureusement encore aujourd’hui de ses créateurs humains qui restent les seules personnes, au service desquelles et par qui ils ont été conçus, et les seules personnes encore à qui des comptes peuvent être demandés de la conception jusqu’à l’usage qui en a été fait.