Chaque bureau, hall, couloir, bibliothèque, salle de réunion de nos établissements portent le nom d’un personnage de référence. En y regardant bien, ces personnages constituent un panthéon invisible.
Il s’agit de notre musée héroïque.

Les juristes qui composent Lysias Partners sont pour la majorité d’entre eux docteurs en droit, agrégés de droit et maîtres de conférences dans les Facultés de droit ou dans des Instituts d’Etudes Politiques, ou encore issus de Grandes Ecoles de commerce. Nous savons qu’il faut associer la recherche à la praxis, l’analyse clinique et silencieuse des cas et l’expression publique. Voilà pourquoi beaucoup publient dans les revues juridiques ou s’expriment dans les grands médias et pourquoi nombre d’entre nous enseignent.

Si chacun de nous est spécialisé, l’expérience a appris qu’il était rare qu’un dossier ne fasse appel qu’à une seule expertise. Le conseil juridique aujourd’hui hybride les connaissances, il ne les sépare pas. L’intervention judiciaire ou arbitrale exige de savoir combiner le droit national et le droit international.

Ce phénomène juridique irrésistible s’impose au fur et à mesure que la mondialisation bouleverse les données de la vie économique et sociale.

Aujourd’hui les sources du droit sont profuses, géographiquement bien sûr, mais les émetteurs sont multiples : Conventions internationales, lois nationales, juridictions nationales et supranationales, européennes notamment, décisions administratives, normes entrepreneuriales, chartes éthiques font le droit du XXIe siècle. Nous sommes complètement partie prenante de ce mouvement.

Nous avons notre propre conception du métier d’avocat. Pour ses clients un avocat doit être un conseiller plus encore que leur conseil, un partenaire de projets, il doit savoir anticiper plutôt que d’attendre, il doit savoir donner du sens à une situation, construire une stratégie innovatrice, trouver des solutions innovantes et bousculer si nécessaire les dogmes du passé. Doté de culture, affamé de savoir, passionné d’échanges, orateur et médiateur, juriste méticuleux, bâtisseur de jurisprudences, l’avocat renoue ainsi avec cette curiosité qui caractérisait l’homme de la Renaissance et que le Web déploie dorénavant aux quatre coins du monde. Lysias Partners s’est ainsi vue confier de nombreux dossiers prototypes.

Certains des membres de Lysias Partners participent à des missions humanitaires ou à des missions d'observation judiciaire et de défense des Droits de l'Homme, pour des ONG ou l’ONU. Lysias Partners participe régulièrement, et bénévolement bien sûr, à la défense de dossiers de réfugiés devant la Cour Nationale du Droit d’Asile, en liaison avec le Jesuit Refugee Service. Certains de nous ont participé dans le passé à la rédaction d’un guide des droits de l’homme pour l’Enseignement privé catholique.

Cabinet de droit économique et de droit public des affaires, Lysias Partners récuse avec force,  et le manifeste lorsque cela est rendu nécessaire dans sa pratique, la pertinence d’une frontière infranchissable entre les dossiers économiques et les causes humaines. Elle s'efforce tant dans la formation des jeunes avocats stagiaires  que dans ses interventions à rappeler que l’éthique professionnelle d’un avocat devait le conduire dans certaines circonstances à l'engagement.

Nos locaux de Paris, de Marseille ou de Montpellier sont confortables. Ils ne sont pas luxueux. Nous l’avons voulu ainsi. Le luxe ne correspond pas à une prestation intellectuelle ni à quelconque service juridique. Ce n’est pas ce qu’un client attend de son avocat. Le luxe est le – noble - métier des parfumeurs, des joaillers ou des couturiers, mais ce n’est pas celui des avocats. L’apparat, inutile, est de surcroît couteux. Il cause des honoraires injustifiés. Nous avons choisi pour nos locaux de leur donner du sens plutôt que de l’éclat. Visitez les.